ESSAIS BAGNOLS SABRAN

Publié le : 30/03/2019 23:39:49
Catégories : Rallyes

Championnat Sport

Le coup d’envoi du Championnat de France de la Montagne 2019 était donné ce samedi et les regards des observateurs de la discipline étaient en grande partie tournés vers le Team Schatz Compétition. La question qui hantait les esprits était de savoir si Geoffrey Schatz, qui rejoint cette saison Sébastien Petit dans le Groupe E2-SC, allait pouvoir d’entrée de jeu défendre ses chances.

 

Le jeune bourguignon a rapidement répondu aux diverses interrogations, en battant dès ce samedi, le record du tracé qu’il avait lui-même signé en s’adjugeant la victoire l’an dernier. Avec un chrono en 1’21’’480, Geoffrey Schatz place sa Norma propulsée par un moteur Oreca, au sommet de la hiérarchie. Il devance le double Champion de France, Sébastien Petit qui, loin d’avoir dit son dernier mot, ne manquera pas de mettre à profit la journée de dimanche pour revenir sur son rival. Dans le sillage des deux hommes de tête, on retrouve un autre animateur du Groupe E2-SC, Cyrille Frantz qui évolue au volant d’une Osella. La Norma CN+ de David Meillon occupe ce soir la quatrième place. Benjamin Vielmi, qui comme Cyrille Frantz, dispose d’une Osella E2-SC, est légèrement en retrait.

 

Cinquième au général, Billy Ritchen a pris l’ascendant sur ses rivaux au classement général. David Guillaumard forfait pour cause de soucis mécaniques, l’Alsacien devance Raynald Thomas, Ludovic Cholley et le jeune Nicolas Dumond. A la suite, on retrouve le Lozérien Nicolas Verdier, Emeline Bréda, Samy Guth suivi de Patrick et Arnaud Cholley. Victime d’une touchette, Julien Maurel n’est pas classé à l’issue de ces essais.

 

Le leader des CN/2, Etienne Pernot, place sa Norma à la sixième place du scratch de ces essais. Il devance dans sa classe deux pilotes d’expérience, Olivier Augusto et Alban Thomas. Mais la jeune garde reste en embuscade avec la présence, aux quatrième et cinquième places, de Jérémy Avellaneda et de Maxime Cotleur. Victime d’une sortie de route, fort heureusement sans gravité pour lui, Emmanuel Arbant est contraint à l’abandon.

 

Septième, Marcel Sapin pointe en tête de la classe DE/8 devant les Tatuus Formula Master de Cindy Gudet et de Fabrice Flandy… Du côté du classement féminin, c’est la même Cindy Gudet qui pointe aux commandes, devant Emeline Bréda, la Norma d’Estel Bouche et les Formule Renault de Marie Cammares et Corinne Flandy.

 

Dimitri Pereira mène le bal des CM au volant de son BRC en devançant les TracKing de Maxime Basset et de Simon Taponard. Raphaël Buxeraud, en proie à des problèmes de visibilité dus à un pare-brise défectueux, n’a pas pu pleinement exploiter son Proto BRC.

 

Référence en Formule Renault, Didier Chaumont pointe en tête de la classe DE/7 devant Romain Gelly et Sébastien Pomaret. Gilles Depierre, nouveau venu dans la catégorie, occupe la quatrième place.

 

Championnat Production

Vainqueur de la dernière édition de la Course de Côte de Bagnols-Sabran, Pierre Courroye a, dès ce samedi, amélioré le chrono qui lui avait permis en 2018 d’accrocher la victoire. En signant une performance en 1’34’’403, le jeune pilote de la McLaren se place en tête des essais.

 

Tout semble aller pour le mieux pour Yannick Poinsignon, qui a une nouvelle fois ’’cravaché’’ pour aller chercher la deuxième place au volant de sa BMW M3 E92. Le Champion de France en titre, Nicolas Werver, malgré des soucis de moteur, occupe avec sa Porsche 997 GT2 la troisième de ces essais. Le classement du GTTS/4 est complété par la Volvo TC10 S60 de Pierre Béal.

 

C’est au quatrième rang que l’on retrouve le leader du Groupe A en la personne de Francis Dosières. Mais la lutte s’annonce une nouvelle fois très serrée puisque derrière la Seat Léon Supercopa MK3 du multiple champion, on retrouve dans un mouchoir de poche les MK2 de Jérôme Janny et d’Antoine Uny.

 

Malgré une petite alerte sans gravité ce matin avec un panache de fumée qui s’échappait de sa Simca CG Turbo, Christophe Poinsignon s’impose du côté du FC, en devançant la Scora de Joël Cazalens et la Jidé de Toussaint Filippi.

 

Neuvième au scratch, Frédéric Santarelli domine assez largement le Groupe GT Sport au sein duquel il devance une autre Porsche, celle de Philippe Marion. Il faut remonter à la 12èmme place pour retrouver le leader du Groupe F2000, Jean-Marc Boillot et sa Talbot Rallye III.

 

Parti sur un rythme prudent ce matin, Yann Machka a rapidement remis les pendules à l’heure en s’installant en tête de la classe A/4. Sa Clio Cup 4 devance celle de Vivien Tonon.

 

Du côté de la classe A/3, c’est Stéphane Martinet qui signe la meilleure performance du jour. Dans le cadre du Challenge Open il devance deux autres Clio, aux volants desquelles on retrouve le régional de l’étape Elie Théophile et Jimmy Ermann.

 

C’est finalement au volant de sa vénérable BMW M3, aujourd’hui propriété de sa fille Morane, que Pascal Cat a pris la tête du groupe N. Deux autres BMW suivent, celle du pilote du cru Vincent Savary, et celle du vétéran du Championnat ’’Loulou’’ Granjon.

 

Pas moins de cinq Mitjet sont en lice pour la victoire en GTTS/1. Pour l’heure c’est celle de Florian Bartaire qui pointe aux commandes en devançant celle de Jean-Marc Tissot et Jean-Michel Lestienne. On retrouve au quatrième rang celle du jeune Enzo Chioccio qui pointe devant celle de Jean-Michel Godet.

 

Championnat VHC

Ce sont des conditions météorologiques idéales qui attendaient les Véhicules Historiques de Compétition pour la 22ème édition de la Course de Côte de Bagnols-Sabran qui leur est dédiée. C’est donc sous un soleil de plomb et par des températures printanières, que la trentaine de VHC présente sur l’épreuve gardoise a pu en découdre.

 

A l’issue des deux montées d’essais inscrites au programme de ce samedi, c’est Sébastien Brisard qui est crédité du meilleur temps. Une performance qui lui permet d’installer sa Martini MK 15 en tête du Groupe 8/9, devant la Van Diemen RF 82 de Jean-Marc Debeaune et la Martini MK 15 de Michel Ritzenthaler. Suivent l’Axone de Jacky Bonnot, la Martini MK 32 de Roger-Serge Toupence et la Crossle 12F de Marc-André Schyrr.

 

Pascal Ferretti prend les devants en Groupe 6/7, où sa Marcadier JF01 pointe devant la Tiga SC 81 de Jean-Charles Massu. Bernard Cayrier occupe pour sa part la troisième place, et derrière la Le Gallen du pilote de Montélimar, on retrouve la Marcadier de François Legré.

 

Pas de surprise du côté du Groupe 5 où la puissante Porsche 935 de Jean-Marie Almeras est venue à bout de la Jidé Type Original de Gabriel Lejeune.

 

Claude Provost termine ces essais en tête du Groupe 4, en plaçant son Alpine A110 devant la Chevrolet Corvette C3 de Jean Debaude.

 

Du côté du Groupe 2, Viviane Bonnardel assume parfaitement son statut de Championne de France des Voitures Fermées, en offrant à sa Volkswagen Scirocco le meilleur chrono devant l’Opel Commodore GSE de ’’Gomme’’.

 

Trois groupes voient des pilotes évoluer seuls, c’est le cas en Groupe 3 où on retrouve la Porsche de René Michon, en Groupe B où figure la Talbot Samba Rallye de Mathieu Fargier, ou dans un Groupe N qui accueille la Renault 5 GT Turbo de Jean-Claude Gaillard.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Recherche dans le blog

PayPal